Blog de ZePoulint "Quand on mourait au village, j'attendais le corbillard. Les cloches m'avertissaient. Je courais vite à la messe. C'est drôle quelqu'un qui meurt. Il a une boîte. Avec des poignées dorées. On lui donne une toute petite maison. Et plein de fleurs. Comme s'il partait vivre ailleurs." ~ "L'inconnu du terminal Beaufor", Hubert Haddad.


[ Fermer cette fenêtre ]